Denis Lasalle, 2ème aux Championnats de France Militaire

Notre Capitaine Denis LASALLE, participait aux championnats de France Militaire, sur le circuit Bugatti des 24Heures du Mans Vélo.

Et c'est une magnifique seconde place pour le TEAM PROGRESS, et ce, entre deux anciens professionels, Stéphane POULHIES (1er) et Julien Laidoun (3ème) !

Le capitaine nous raconte sa course:

" Ce samedi 25 Août, réveil à 5 heures! Petit Déjeuner léger, départ pour Le Mans. Arrivée à 7 heures au circuit BUGATTI, où je retire mon dossard 59 et j'en profite pour voir la liste des coureurs. Gros plateau avec une forte présence de la déléguation de l'équipe de France militaire. Des grands noms également, tels Stephane POULHIES, Mederic CLAIN, Julien LAIDOUN, Gregor KWIATKOWSKI et Julien AMADORI, ce dernier étant pro dans l'équipe Project  Nice Côte d'Azur. Au total, plus d'une centaine de concurrentsrepartis dans différentes catégories d'âge.

La Course; Je décide de suivre sans complexe le favori Stephane POULHIES, sans trop savoir où je me situe parmi ce peloton de haut niveau. 8 heures, Top départ pour 2 heures de course. De suite, je me place dans la roue du favori et je ne suis pas seul à avoir cette idée. Il faut jouer des coudes pour réussir à prendre son sillage. Je décide d'utiliser l'expérience de ce grand coureur en effectuant uniquement les efforts qu'il produira. Départ, ultra rapide, 45KM/H et aucune échappée ne prend du temps. Après seulement 15 kilomètres les favoris commencent à faire une selection par l'arrière dans chaque montée des virages DUNLOP. Je serre les dents toujours dans la roue de mon favori. Plusieurs fois je suis limite. Finalement une quinzaine de coureurs réussissent à s'extraire du peloton. On retrouve Poulhies, Amadori, Laidoun, Kwiatkowski, Clain, Richet et Bousquet. L'écart se creuse rapidement. A ce moment là je me dit que le plus dur est fait, mais non! Une fois l'écart avec le peloton fait, Mederic Clain intenable, durci la course à chaque passage des virages DUNLOP. Je ne lâche rien. Le rythme élevé et les multiples attaques vont continuer puisque nous arrivons dans le final. Stratégie éternelle, les sprinteurs attendent et les moins rapides tentent de sortir.  Finalement ça arrive en groupe et connaissant les qualités de sprinteur de Poulhies, je décide une fois de plus de prendre sa roue et me situe environ à la dixième place. Au 200 mètres je lance mon sprint, rarement je l'ai fait à une vitesse aussi élevée pour finir 6ème, et surtout 2ème de ma catégorie!

Je fini cette course satisfait, l'esprit tourné vers le Tour de l'Orne dernier objectif de cette longue saison avant le cyclo-cross.

Je profite pour remercier Elodie ma conjointe pour le soutien quotidien; le Coach, Pascal BARTHELEMI et je finirai par remercier Gérome TOLONI, le manager de cette formidable TEAM et à travers lui bien sûr, l'ensemble des personnes qui oeuvrent (partenaires, bénévoles...) "